• Bonjour à toutes et tous, 

    je suis une grande fan des réalisations de François Lamoureux que je suis assidûment depuis que j'ai eu la chance de le voir travailler dans sa classe.
    Quelques années plus tard, le voilà qui se lance dans un nouveau challenge, la réalisation d'une chaine youtube:

    voici ce qu'il en dit :

     Salut les amis, 

    aujourd'hui c'est une vidéo un peu spéciale que je vous propose. Je me suis enfin fait à l'idée que, oui, en quelque sorte, je suis un YouTubeur. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que je commence vraiment à me passionner pour la vidéo. Et quoi de mieux que de partager ce que j'apprends avec vous, par le biais de cette chaîne. Et j'ai envie de le faire sérieusement. Parce que bon, faut pas se mentir, c'est pas que je faisais les choses à l'arrache avant mais sur mes premières vidéo je me posait pas trop de questions (ce qui a donné lieu à plein de vidéos complètement ratées que vous n'avez jamais vues).
     
    Là on est vraiment sur une histoire de passion. Je suis ultra motivé pour faire de cette chaîne un truc vraiment chouette.
     
    J'ai donc fait cette vidéo pour recentrer un peu les objectifs de la chaîne et aussi montrer qu'elle n'est pas forcément réservée aux seuls enseignants.
     
    Je compte sur vous pour partager un max cette vidéo pour m'aider dans ce projet et qu'on soit de plus en plus nombreux pour qu'on échange encore plus ! (Et puis pensez à laisser un pouce bleu et à vous abonner pour ne rien rater des prochaines aventures !!!). 
    Bien amicalement, 
    François

    @francoislmrx

     

    Alors, voilà, si vous voulez l'aider à casser l'image du prof vieux jeu, démodé, et coincé derrière ses bouquins, n'hésitez pas à liker sa page !

    A tout bientôt, 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Même en n'étant pas titulaire d'une classe, il est possible de faire participer ses élèves à la SPME. La semaine de la presse et des médias est organisée par le CLEMI. Chaque année, en janvier, un jeudi à midi, il faut s'inscrire pour sélectionner les journaux qui nous intéressent.

    Travailler sur la semaine de la presse...

     

    Ensuite, mi mars, les envois gratuits arrivent à l'école. Avec chaque classe, selon le niveau des élèves, je travaille à un premier feuilletage. certains enfants n'ont jamais touché, senti un journal papier. Les différences de textures sont abordées. Les magazines à la parution plus rare sont plus épais car faits pour durer une semaine ou un mois. Les quotidiens sont imprimés sur du papier fin qui coûte moins cher et pollue moins.

    Travailler sur la semaine de la presse...

     

    Ensuite, on repère les titres, on fait des tris de journaux, par publics ou centres d'intérets... avec les plus agés, on peut trier par type de parution, par gamme de prix...

    Voici un type de trace écrite que je laisse dans les cahiers, si cela peut vous inspirer et vous donner envie de vous lancer.

    Télécharger « La semaine de la presse à l ecole ce1 ce2.doc »

     

    On dégages les points communs sous forme de carte mentale:

    Travailler sur la semaine de la presse...Travailler sur la semaine de la presse...

    Travailler sur la semaine de la presse...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voir aussi cet article d'une autre année sur la SPME : http://carolarcenciel.blogueuse.fr/la-semaine-de-la-presse-en-cycle-2-a3234160

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonjour à toutes et tous, 

    Je tiens à vous exprimer ma gratitude ici, car j'ai eu grand plaisir à partager mon travail avec vous depuis maintenant 6 ans. 
    Je vois que mon partage vous intéresse, même si c'est rarement du prêt à enseigner "que je vous livre ici.
    C'était mon pari risqué, de vous aider à "décoller", à découvrir des manières de faire autrement.. ce qui ne veut pas dire forcément mieux bien sûr !

    Quasiment 700 000 visites en 6 ans...

    Comme vous le savez, ce blog est un peu en jachère car j'ai repris des études universitaires et j'assure maintenant des compléments de services dans des classes qui ne sont plus les miennes tout à fait.

    Une fois passé ce deuil d'aménager un espace et de tisser un lien privilégié avec des enfants plusieurs heures chaque jour, je profite maintenant de mon esprit plus libre pour rédiger ma thèse le soir.

    Ce n'est pas que le métier de BD soit plus léger, rien n'est moins sûr d'ailleurs.
    Mais disons que la charge affective est différente pour moi. L'investissement personnel est dosé différemment. J'ai moins à donner sur le long terme, je profite davantage de l'instant présent et de ce que je peux apporter à chacun. Mais j'y pense moins ensuite. De même, l'investissement affectif à mon égard est moindre, puisque je ne suis pas la titulaire de la classe. Et ces loulous, attachés par loyauté à leur enseignant principal, savent bien le dire.

    C'est très bien ainsi, même si cela m'a manqué au début. J'apprécie aujourd'hui, d'avoir un regard affûté et distancié sur les potentialités montrées par un élève, pour le faire avancer vers ce qu'il n'a pas montré (qu'il en soit capable ou non). Cela facilite l'objectivation des progrès je trouve.

    N'hésitez pas à continuer à fureter ici. Je verrai alors comment faire avec cet espace, qui vit au delà de moi... J'ai presque l'impression qu'il ne m'appartient plus, c'est vous qui le faites vivre au gré de vos visites.
    Merci à vous !

    Quasiment 700 000 visites en 6 ans...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Vous connaissez cette chanson de Jean-Jacques Goldman, "il changeait la vie"?

    Les #sauveurs ou les #assassins

    C'était un professeur, un simple professeur 
    Qui pensait que savoir était un grand trésor 
    Que tous les moins que rien n'avaient pour s'en sortir 
    Que l'école et le droit qu'a chacun de s'instruire 
    Il y mettait du temps, du talent et du cœur 
    Ainsi passait sa vie au milieu de nos heures 
    Et loin des beaux discours, des grandes théories 
    A sa tâche chaque jour, on pouvait dire de lui  Il changeait la vie !

    Litanie de métiers indispensables et modestes, qui changent la vie des gens...

    Depuis cette rentrée 2016 tout particulièrement, je prends à cœur les attaques contre l'école...
    Celle dans laquelle je travaille, celle qui accueille tous les enfants, 
    De tous milieux, de tous âges, de tous horizons...

    Et je vois mes collègues, déjà fatigués par ce premier mois de classe, mais toujours motivés par les projets de l'année à venir, les esprits à éveiller...
    Et je vois aussi les chercheurs, les pédagogues, les formateurs organiser leurs plannings pour faire réfléchir, accompagner, changer des pratiques.... à la rencontre du terrain.

    Alors quand j'entends les grands projets de casse de cette Ecole, quand je lis les programmes les plus rétrogrades, aux bénéfices des puissants et des riches, je m'étrangle.

    Avec quelques amis, apolitiques mais défenseurs des valeurs de l'école, nous avons décidé de soutenir ces personnalités attaquées par de récents torchons. Nous éditons des portraits réels ou réalistes d'enseignants, bricoleurs de leur classe pour couvrir les besoins de leurs élèves. C'est à suivre ici, ailleurs et sur ce blog que nous mettrons à jour: https://lessauveursdelecole.blogspot.fr/

    Les #sauveurs ou les #assassins

    Les #sauveurs ou les #assassins

    D'autres portraits à lire et à écrire si vous voulez vous joindre à nous dans cette écriture... 

     PS: bien sûr le titre les #sauveurs se veut un écho aux #assassins de l'école... Ne voyez aucune mégalomanie dans ce titre... C'est juste une réponse caricaturale...

    Pour en savoir plus sur l'origine de notre colère, je vous conseille la lecture de l'article de JM Zakhartchouk dans les Cahiers pédagogiques ou l'article de Ptite Julie sur son blog.

    Partager via Gmail

    4 commentaires
  • Avant de clôturer le compte classe de mes trois dernières années passées à l'école de Sauzet en Ce1 Ce2, j'ai souhaité conserver un souvenir des projets réalisés. Voici donc un storify avec quelques allègements (notamment les phases de twictée que je n'ai pas publiées ici).
     
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Comme vous le savez sans doute, j'adore travailler avec des élèves qui comprennent ce qu'ils font et qui ont envie de s'investir dans leurs apprentissages. C'est pour cela que la pédagogie de projet est mon meilleur allié.

    En ce1-ce2, en découverte du monde, un travail sur le patrimoine local est recommandé, pour mieux comprendre le monde qui nous entoure.

    Mes élèves ont décidé de valoriser le village de leur école, en mettant l'accent sur les endroits "utiles" du point de vue culturel ou sportif, pour un touriste de passage.

    Pour me rassurer sur les orientations de ce projet de longue haleine (il nous aura fallu toute l'année scolaire pour en voir le bout), j'ai conçu une carte mentale, afin de ne pas m'égarer dans les apprentissages en jeu.

     J'ai également conçu une chronologie relative, au fur et à mesure...

    Le vendredi 3 juin, nous avons inauguré les QR codes avec madame la maire du village. 

    Et voici le résultat final sur prezi: (cliquer sur l'image pour que le projet s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)

     

    Si vous voulez tester, il suffit d'avoir une appli lecteur de QR code sur votre smart phone ou tablette et d'une connexion internet :)

    Les élèves ont quasiment tout fait, une fois qu'ils ont compris comment utiliser l'application Voice (ou Adobe Spark video maintenant) grâce au storyboard de François Lamoureux.

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Chers visiteurs occasionnels ou assidus qui venez ici, même si mes mises à jour sont sporadiques en ce moment, 

    Voici quelques nouvelles... 

    Je termine une année scolaire à toute vitesse... Je crois que je bats tous les records au test de juin de notre dessinateur préféré Jack Koch:

    Des nouvelles ?

    N'hésitez pas à rendre visite à notre ancien collègue qui vit maintenant
    de nos achats sur son site...

    J'ai décidé de quitter mon poste de directrice, afin de consacrer cette année à l'écriture de ma thèse. Donc, je vais assurer des compléments de service d'autres enseignants l'année prochaine.

    Du coup, je déménage, je quitte à regret, cette chouette école, ces élèves attachants de la campagne. Et je retourne en centre ville, dans plusieurs classes. Heureusement, mes collègues à venir sont super sympas et je sais que je m'y sentirai bien!

    M'enfin, il est difficile de ranger son matériel, sans certitude qu'il servira à nouveau l'année suivante. Comme j'ai beaucoup changé de classe, j'ai acheté mon matériel manipulatoire. Et puis j'ai mes classeurs PIDAPI. Cette année, changement de programme, donc passage à la version 7. Je vais voir comment il est possible d'utiliser cet outil en pointillés... 

    Bientôt, je vous enverrai des infos sur les projets que j'ai menés cette année... Promis, dès que j'aurai un peu de temps... Pensez à revenir, je ne clôture pas ce blog... je vais le réveiller ! Bisoudoux à toutes et tous !

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • La fin d'année approche et il n'est pas forcément difficile en toute dernière semaine d'organiser un marché de connaissances... Il faut seulement s'y prendre un peu à l'avance pour tout prévoir sereinement... Alors cet article revient à la mode...

    Ailleurs nommé marché aux savoirs, ce moment est très important dans notre école.

    Alors pour mieux vous expliquer, je vous conseille de suivre le déroulement ci-dessous. Un peu plus tard, j'ai publié de nouvelles images sur cet article -ci. 

    Un marché se prépare au moins 15 jours à l'avance, voire plus si l'on souhaite inviter une autre école, une autre classe (ce peut être d'ailleurs l'occasion de rédiger une lettre d'invitation).

    Lors d'un conseil, un élève ou le maître propose de préparer un marché de connaissance et incite les enfants à réfléchir à ce qu'ils voudraient partager avec les autres. Ils cherchent une activité dans laquelle ils pensent avoir acquis un savoir suffisant pour le transmettre à d'autres enfants. L'âge n'entre pas en ligne de compte. Même les GS se sentent à l'aise dans ce dispositif s'ils se sentent confiants, et non jugés par les autres.

    Dans les semaines suivantes, les enfants vont devoir remplir petit à petit, une fiche de préparation de leur atelier (parfois avec l'aide d'un adulte). En équipe, dans mon école, les enseignantes balisent le temps prévu pour chaque atelier (15 minutes) et le nombre d'enfants qui travailleront en même temps à un atelier (3).

    La fiche de préparation de l'élève recense le nom du stand, ce que les visiteurs vont apprendre, le déroulement de l'activité, et le matériel nécessaire (par exemple, de l'électricité, de la terre, des vélos etc ...).

    Une semaine avant le jour J, chaque enfant annonce le matériel dont il aura besoin pour que les enseignants aillent l'acheter avec l'argent de la coopérative, ou fassent appel à des familles (pour le prêt de vélos par ex). Chacun dessine, décalque, invente des feuilles qu'il colorie en vert, orange ou rouge; puis il conçoit une affiche de présentation de son atelier (avec un titre et un dessin pour les non lecteurs. Cela peut consister en un exposé pour les élèves de cycle 3) et un panneau de stand ouvert ou fermé.

    découvrir le monde

    Un plan d'occupation des locaux est alors élaboré. Celui ci, bien que très sommaire, a été fonctionnel (merci Annaïka pour ta présence d'esprit !)

    découvrir le monde

    Ensuite, il faut élaborer un planning de rotation des différents ateliers, en fonction de leur variété, des contraintes de locaux etc ...

    Pour cela, il faut partager les enfants entre visiteurs et animateurs. Pour 35 élèves, nous avons décidé de prévoir 3 temps de 3/4 d'heures pour environ 8 ateliers au choix (certains élèves étaient par 2 sur un atelier).

    Ainsi, à raison de 15 minutes par atelier, chaque enfant pouvait tourner sur 2x3 soit 6 ateliers et ensuite être disponible 3/4 d'heure pour tenir son stand.

    Avec un planning, c'est peut-être plus clair ... 

    découvrir le monde

    Et voilà !

    Il faut prévoir un encadrement suffisant surtout pour les activités sportives (pétanque, vélo, judo, gym) ou pour la cuisine (crêpes, roses des sables), mais parfois aussi pour baliser des enfants fragiles (à l'atelier couture ou découpage par exemple).

    Nous faisons appel ponctuellement au conseiller pédagogique EPS, au représentant OCCE du département, à des parents bénévoles agrées par le directeur à cette occasion.

    Il faut bien gérer le temps, et donner un signal de rotation des ateliers suffisamment fort pour que tout le monde l'entende malgré l'éparpillement des enfants.

    Et pour le reste .. savourer, aller écouter aux portes, admirer les enfants à l'oeuvre, en train d'échanger leurs savoirs, tâtonner pour verbaliser une connaissance, argumenter pour convaincre, expliquer avec bienveillance, encourager ...

    Entre chaque stand, le visiteur obtient une feuille verte, orange ou rouge, pour valider son temps d'implication dans la tâche. Il doit coller sa feuille dans le grand arbre de connaissance qui se remplit eu fur et à mesure des échanges entre enfants.

    découvrir le monde

    A la fin de toutes les rotations, prévoir un temps pour "débriefer" avec tous et déguster les réalisations de l'atelier cuisine (tant que faire... pour fêter les anniversaires du mois de notre école !), observer la qualité des échanges entre enfants sur l'abre de connaissances (nombre de feuilles rouges ou oranges).

    Nous essayons d'organiser un marché de connaissance par trimestre ou bien à la fin de l'année quand on n'a pas d'argent pour sortir de l'école. C'est aussi un moyen de faire une journée festive quand certains élèves ne peuvent pas sortir de l'école. C'est un formidable outil pour évaluer le langage oral, écrit, le palier 6 et 7 (autonomie et initiative, mais aussi respect des règles de vie) que je vous conseille d'organiser!

    Pour voir un exemple de déroulement, allez également voir chez Bruce Demaugé qui met en ligne une fiche de préparation formidable en cycle 3.

    Partager via Gmail

    9 commentaires
  • A toutes et tous, visiteurs occasionnels, d'un jour ou fidèles abonnés à mes articles, 

    Je tiens à vous renouveler mes remerciements pour vos messages, vos coucous sur ce blog, qui m'incitent à partager toujours davantage de ressources utiles pour vous accompagner dans votre pratique professionnelle.

    Je vous adresse ici mes meilleurs vœux pour l'année à venir.

    Très occupée par d'autres missions en ce moment, je sais que je ne serai pas en mesure de rajeunir la façade de ce blog... qui en aurait pourtant bien besoin. Mais le fond est toujours là et je ne renie rien de ce que j'ai écrit, partagé avec vous... 

    Au plaisir de vous lire en retour, ou de vous offrir ce qu'il vous plaira de cueillir ici !

    Vœux pour 2016

    Partager via Gmail

    5 commentaires
  •  Super Lune et éclipse lunaire, le 28/09/2015Je partage avec vous cet événement exceptionnel, qui va arriver rapidement: la lune sera très grosse et toute rouge, le lundi 28 septembre 2015.

    Partager via Gmail

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique