• des stratégies efficaces pour apprendre à lire et écrire en CP.

    Outils coopératifs (définitions de pratiques professionnelles)Dès le début de l'année scolaire, je mets en place 4 situations qui permettent à mes élèves de CP de se familiariser avec 4 stratégies de lecture-écriture:

    Stratégie 1: «je connais le mot par cœur, je peux donc le lire globalement ou l'écrire par cœur ». Le stock de ces mots est limité en début de CP mais il va augmenter en cours d'année. Il s’agit des mélimélos.

    Stratégie 2: «je coupe le mot à lire ou à écrire en petites unités (syllabes) et je décode ou j'encode».  Pour que cela fonctionne, il faut bien connaître le son des lettres et les différents «mariages» de lettres. L’élève  peut frapper dans ses mains pour faciliter le découpage en syllabes.

     

    Stratégie 3: «j'utilise les outils pour copier un mot que je ne sais pas écrire ou lire.» Mes élèves ont tous un P’tit dico des Editions Odilon dans lequel sont stockées des planches de mots par thème accompagnées de leurs illustrations et s'ils ont besoin d'un mot, ils peuvent le recopier ou chercher l'illustration pour savoir de quoi il s'agit.

    Stratégie 4: «je combine des syllabes connues pour fabriquer un nouveau mot». Cela force à travailler les manipulations des syllabes. Le Syllabozoo et la mallette PhonoMi GS sont utiles pour renforcer le principe alphabétique et jouer à des déplacements de syllabe.

    Après avoir mis ces stratégies en évidence, il reste à les utiliser à l'écrit:

    Stratégie 1: Apprendre par cœur les mots outils qui sont les mots les plus nombreux dans les textes, dont il faut connaitre l'écriture et pouvoir les reconnaitre instantanément. Ces mots sont ensuite lus, écrits sur l'ardoise, je fais des "cartons éclairs" pour entrainer les élèves à leur reconnaissance.

    Stratégie 2: Pratiquer l'écriture essayée pour inciter les élèves à faire des essais d'écriture dans des tableaux d’encodage sur des sons précis. Conformément aux recommandations de Mireille Brigaudiot, la consigne donnée aux enfants est "d'essayer d'écrire un mot tout seul, comme on sait, parce que ça sert à apprendre à écrire et à lire". Il faut mobiliser ses connaissances pour essayer d'écrire un mot qui sonne "juste".  Ensuite, je relève toutes les écritures proposées pour un mot, et les élèves débattent pour légitimer les écritures proposées. En cas de doute, un élève de CE1 prend le dictionnaire et vérifie l’orthographe exacte du mot. J'utilise les tableaux d'encodage de Karine (Kalolanea.over-blog.com)

    Stratégie 3: débuter dans le toilettage de textes: Les élèves volontaires donnent leur texte libre à la classe pour s’exposer à des critiques constructives. En cycle 2, les objectifs de ce type d’activité sont modestes. Il s’agit la plupart du temps de retrouver la segmentation correcte des mots, de respecter la ponctuation et la construction des phrases. Les corrections peuvent aussi porter sur les répétitions de mots et leur remplacement, l’accord du genre et du nombre avec le nom ainsi que celui du verbe au présent. Les élèves sont très motivés pour aider leur camarade à corriger son premier jet. Chacun peut proposer une amélioration et se sentir utile.

     

    (image prise du site http://www.centre-lecture.com/home/spip.php?article1806)

    « toilettage de texte de janvier 2011 en CP CE1le "quoi de neuf" »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Février 2011 à 12:04

    Merci pour cette explication synthétique. C'est d'une grande aide pour mieux faire comprendre aux parents en quoi le travail de grande section que je mène est très important pour l'entrée dans l'écrit.

    2
    Carole Gomez-Gauthié Profil de Carole Gomez-Gauthié
    Dimanche 6 Février 2011 à 18:26

    avec plaisir ! Bonne continuation!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :